Lancement du bitumage de l’axe Touba-Ouaninou-Sahouela : Un rêve vieux de 46 ans bientôt réalité

by dunuya / Jun 08, 2020 / 0 comments

En dépit des énormes contraintes imposées par la gestion de la crise sanitaire du Coronavirus, le gouvernement travaille à respecter ses engagements envers les populations du Bafing.

C’est une date qui s’inscrira dans la mémoire collective de la région du Bafing, après 46 ans d’attente et de calvaire. Ce 6 juin 2020, Dr Amedé Koffi Kouakou, ministre de l’Equipement et de l’Entretien Routier a procédé ce samedi à Ouaninou, au nom du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, au lancement officiel des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Touba-Ferentela-Ouaninou-Ganhoué-Gbelor-Sahouéla longue de 49 Km. Une cérémonie dont l’éclat a été rehaussé par la présence de Moussa Sanogo, ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, par ailleurs fils et cadre de la région, du Directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, des élus et cadres ainsi que de 3 autres membres du gouvernement. Il s’agit des ministres Sidiki Konaté, de l’Artisanat, Eugène Aka Aouélé de la Santé et de l’Hygiène Publique et de Vagondo Diomandé de la Sécurité et de la Protection civile. Celle-ci s’est déroulée dans le strict respect des mesures barrières contre la propagation du Covid-19, notamment le lavage obligatoire des mains, le port obligatoire du masque, le respect de la distanciation sociale d’au moins un mètre…

D’un coût total d’environ 22 milliards F Cfa, ce projet est financé par l’Etat de Côte d’Ivoire à travers un prêt de la Banque de développement de Chine (BDC). Véritable pôle de soutien au développement de l’économie locale, ce tronçon, une fois bitumé permettra de désenclaver cette importante zone de production agricole, améliorer la mobilité et le cadre des vies des populations, réduire le coût et le temps de déplacement des populations et des biens, faciliter l’accès aux équipements de base, etc. C’est pourquoi le ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, en sa qualité de fils de la région et porte-parole des populations bénéficiaires, a dit être très ému devant la concrétisation de cette promesse faite par le chef de l’Etat Alassane Ouattara, en 2015. Une concrétisation qui a pleinement bénéficié de sa touche, ainsi que celle du PDG du groupe Snedai, depuis l’adoption de ce projet au budget jusqu’à la signature de la convention avec la partie chinoise.

« Cette cérémonie était ô combien attendue. Notre joie est grande. Quelle satisfaction, quel ravissement, quel bonheur ! Merci au président de la République, au Vice-président de la République, au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à rendre cet événement possible. Cette route va être le début de renforcement du couloir économique avec la Guinée voisine, qui dynamisera l’économie de la région », a-t-il assuré. Au titre des futurs chantiers, il a annoncé le début des travaux de bitumage de la route Touba-Séguéla, d’un coût de plus de 80 milliards F Cfa, l’accélération imminente du Programme national d’électrification rural (Prôner) et celui de l’adduction en eau potable dans les sous-préfectures de Boorko, Koro, Niokosso, Gbelo, Gouekan, Koonan, Ouaninou, Santa, Dioman, Foungbesso, Ginteguela et de Touba ; de la construction de nouvelles salles de classe, la construction d’un barrage hydro-agricole pour un investissement de près de 2 milliards F Cfa ; de l’extension du réseau de centre de santé, etc. Des ouvrages qui ne sauraient voir le jour sans l’implication et la convergence de vue des cadres. « Les nombreuses incompréhensions très souvent inutiles ont induit ce retard du développement. Les invectives sans intérêts et les échanges passionnés sur les réseaux sociaux ou dans les grins n’améliorent en rien la condition de vie de nos populations », a-t-il condamné. Après avoir remercié ses hôtes, il a promis que les populations du Bafing sauront témoigner leur reconnaissance au moment venu au Chef de l’Etat et au Premier ministre en renouvelant leur confiance en « cette équipe qui a su bien travailler ».

Les travaux seront réalisés par l’entreprise chinoise China civil engineering construction (Ccec) sur une période de 20 mois. Le contrôle des travaux sera assuré par le BNEDT et le LBTP, l’Ageroute assurera la maîtrise d’ouvrage déléguée. Au cours de ce projet, les villes de Touba et de Ouaninou bénéficieront de 5 km de bitumes. La construction de cette route s’inscrit dans le cadre du volet routier des PND 2012-2015 et 2016-202

Comments (0)

Leave a comment