Coronavirus : Don De La Première Dame À La Presse/L’UNJCI Et Le GEPCI Humilient Les Journalistes

by dunuya / Apr 10, 2020 / 0 comments

Pour lutter contre la pandémie du Covid-19 coronavirus, la Première Dame Dominique Ouattara a offert au secteur de la presse un don à contenu divers : Riz, huile, gel hydroalcoolique, seaux pour se laver les mains, etc. Ce lot d’une valeur de 15 millions selon Mme Nadine Sangaré, Directrice de Children of African, a été remis mardi 7 avril 2020 aux organisations professionnelles de la presse à la Maison de la Presse d’Abidjan. Et selon la donatrice qui a dit à l’occasion : « Aujourd’hui, la solidarité doit être un devoir social », ces articles sont destinés aux journalistes et aux patrons de presse.

Mais voilà qu’après la cérémonie, l’UNJCI (Union des journalistes), le GEPCI (patrons de presse), l’intersyndicale et autres organisations du secteur de la presse se retirent pour une concertation où ils s’éternisent parce que, ne parvenant pas à s’entendre sur le mode de partage. Tout ce temps, afin que les journalistes appelés pour montrer une mobilisation à la cérémonie, s’évaporent, sans rien emporter. On apprend après que l’UNJCI et le GEPCI ont décidé de faire la repartition plus tard, rédaction par dédaction. Et sur les montagnes de dons dressés dans la cour de l’UNJCI, ils n’ont même pas eu l’humanité de donner un petit article à ceux qui ont effectué le déplacement pour donner à l’événement un air de solennité accrue.

Faire une liste rapide des journalistes présents avec leur carte de journaliste professionnel et remettre à chacun un petit quelque chose serait encourageant, et ne ferait pas fondre toutes les montagnes de dons reçus. Mais le démon que nous dénonçons chez les autres habitent dans notre sein. Et quand on écoute certaines conversations dans la cour, on entend : « Il y a trop de rats, si on veut partager maintenant, ça va être un problème… » ou encore « tous ceux qui écrivent sur internet se font appeler journalistes et c’est ceux-là qui grossissent le nombre des journalistes… » Et ce sont les journalistes de la presse en ligne que certains responsobales de l’UNJCI appellent des «journalistes de la rue ». Des journalistes qu’ils ont poursuivis hier dans la rue pour voter pour eux.  Lire la suite

Comments (0)

Leave a comment