Côte d’Ivoire. Patrick Achi présente les 5 axes du projet « Côte d’Ivoire Solidaire »

by dunuya / Nov 09, 2021 / 0 comments

Le Premier ministre de la Côte d’Ivoire a décliné le lundi 8 novembre 2021, les 5 axes du projet dénommé « Côte d’Ivoire Solidaire », qui indique la vision 2030 du Président Alassane Ouattra, pour les Ivoiriens. C’est au cours de la conférence bilan de ses 227 jours passés à la tête du gouvernement, qui a eu pour cadre la Primature, que Patrick Achi a présenté ce projet. Il s’agira selon lui, d’accélérer les chantiers d’infrastructures stratégiques pour la croissance, amplifier les chantiers de transformation de l’économie, agir pour le progrès social. Il sera aussi question de continuer à mener des reformes structurelles qui modernisent la Côte d’Ivoire, puis de poursuivre l’action de redressement moral menée par le Président de la République.

Le projet « Côte d’Ivoire Solidaire », a quatre objectifs. Notamment doubler à nouveau le revenu par habitant en dix ans, créer huit millions d’emplois en plus d’ici 2030, diviser par deux la pauvreté, en la ramenant à moins de 20%, et élever l’espérance de vie de dix ans, en la portant à 67 ans. Autant d’actions majeures, qui traduisent la volonté de Alassane Ouattara, de placer l’homme au cœur du développement.

En remerciant le Chef de l’Etat de lui avoir confié cette haute responsabilité, le Chef du gouvernement a indiqué qu’il inscrit son action, dans la droite ligne de celle de ses défunts prédécesseurs, que sont Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko.

Il a répondu tout décontracté à plusieurs questions, dont celle, relative aux pandora papers qui le concerne particulièrement. En ce sens qu’ils font état de ce qu’ils auraient des fonds gardés dans des paradis fiscaux. Le Premier ministre a tout simplement laissé entendre qu’il n’a rien à se reprocher. Par ailleurs Patrick Achi a annoncé que les premières rames du métro d’Abidjan seront placées en 2025. Sur le même sujet, il a indiqué les personnes qui affirment que le coût du métro est élevé, manifestent une suspicion illégitime. De l’avis de Patrick Achi, il ne faut pas faire de comparaison pour l’affirmer, mais analyser tous les contours avant de se prononcer. Parlant de la suppression des cotisations que géraient les Coges, il a réaffirmé la ferme volonté du gouvernement à remplacer ces cotisations par une subvention de trente milliards de Fcfa à la disposition des écoles. S’agissant de la lutte contre la corruption, le Premier ministre a indiqué que la machine est lancée. Le Chef de l’Etat, selon lui sera très intransigeant avec ceux qui se feront prendre.

Au total, ce fut pour le Chef du gouvernement ivoirien, un premier oral bien réussi, marqué par des explications assez détaillées sur les grands sujets de développement et les préoccupations des Ivoiriens.

 

Junior Jeremy

Comments (0)

Leave a comment