Gestion des réseaux routiers – Les postes à péage sur la route de l’Est bientôt en service, les populations proposent des tarifs

by dunuya / Jul 04, 2019 / 0 comments

Le Fonds d’entretien routier (FER) prépare la mise en exploitation du poste à péage de Moapé et du poste de pesage d’Abengourou, sur la route de l’Est (A1). Le directeur général Diaby Lanciné a annonce pour bientôt le démarrage des activités dans un premier temps au niveau du poste de Moapé, après Adzopé, puis celui de Thomasset (Anyama) qui sera mis en service une fois les travaux de réhabilitation de la route menant à Agboville terminés. Par ailleurs, au moins trois autres postes sont prévus sur l’axe Bouna – Doropo dont les travaux sont terminés et sur l’axe Agnibilékrou-Bouna en phase de contractualisation pour sa réhabilitation dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Les populations marquent leur adhésion

Avec son équipe, le manager a décidé, sur instruction du ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier, de s’assurer de l’adhésion au projet des usagers de la route de l‘Est, de Bouna à Abidjan, en passant par Bondoukou, Agnibilékrou, Abengourou, Akoupé et Adzopé. D’où l’organisation, du 2 au 4 juillet 2019, à Abengourou, la capitale de l’Indénié-Djuablin, d’un séminaire visant à sensibiliser les différentes couches de la population aux avantages et conditions d’exploitation de ces ouvrages indispensables, afin d’assurer la pérennité de la qualité des réseaux routiers réhabilités par l’Etat ivoirien, avec le concours des partenaires techniques et financiers. « Les consultations populaires que nous organisons permettent au gouvernement, qui travaille pour le bonheur des populations, de prendre la bonne décision concernant la structure des tarifs à appliquer », a expliqué le directeur général.

Diaby Lanciné s’est ainsi félicité de l’adhésion des populations à la politique de l’Etat visant à maintenir en bon état le réseau routier ivoirien. Les participants au séminaire - autorités administratives, coutumières et traditionnelles, acteurs des transports, ainsi que des cadres, des jeunes et des femmes des différentes régions concernées - ont en effet marqué leur accord de contribuer à l’entretien des routes « non seulement à travers le respect des charges à l’essieu mais aussi au paiement des montants qui seront fixés pour les postes à péage de Moapé, puis de Thomasset. »

... suite de l'article sur Minutes Eco

Comments (0)

Leave a comment